Retour Accueil
 
   
 

Une ville plus belle encore !

Mesurant plus de 60 mètres de large sur une longueur d’un kilomètre et demi, les allées Jaurès, considérées par certains comme Les Champs-Elysées de Nîmes, sont une formidable entrée de la ville, avec les Jardins de la Fontaine en bout et la Tour Magne en point de mire.

La mise en valeur de ce vaste espace, trop longtemps laissé au stationnement sauvage des voitures, a été confiée à l’équipe de Jean-Michel Wilmotte.

Dans son projet, inspiré notamment par les Ramblas de Barcelone, l’architecte et urbaniste a souhaité là aussi mettre l’accent sur l’esthétique, la verdure et la convivialité.

En avril 2013, cet axe majeur, haut lieu de la vie nîmoise, sera métamorphosé : un nouvel atout touristique pour la ville. Sur toute la longueur des allées, le terre-plein central sera composé de trois séquences complémentaires, chacune centrée autour d’une fonction principale :

  • Prolonger les Jardins de la Fontaine
    Cette partie Nord des allées, composée d’espaces verts arborés et agrémentée de bassins, fontaines, canaux, et bancs ombragés, est dédiée à la flânerie.
  • Accueillir des animations variées
    Le segment central comprend placettes, pergola, kiosques, et l’ensemble des équipements nécessaires aux animations commerciales, sportives, festives… 
  • Favoriser la détente et les loisirs
    La partie méridionale des allées offre pour sa part aires de jeux pour enfants, terrains de pétanques et autres espaces ludiques et de détente.

Objectifs

  • Création d'une belle entrée de ville.

  • Conception d'une artère vivante, animée, véritable promenade urbaine arborée.

  • Création d'espaces destinés aux manifestations festives, culturelles et économiques. 

Calendrier

TRANCHE 1 :
De la place Jules Guesde à la place Séverine (non incluses)
 

  • Inaugurée en octobre 2010.

TRANCHE 2 : 
De la place Séverine à la voie ferrée 

  • Mars 2011 à mars 2013.

TRANCHE 3 : 
Des Jardins de la Fontaine à la place Jules Guesde 

  • Avril 2012 à mars 2013. 

Coût Jean-Jaurès

36 millions d'euros