Culture
 
Agenda
du : au :
Valider
Novembre 2018
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
 
A+ A-

Museum - musée d'Histoire naturelle

Le muséum présente, en salle de préhistoire, une très belle collection de statues-menhirs.
Muséum d'Histoire Naturelle
Contact
Plan de la Ville
13 Boulevard Amiral Courbet

30000 Nîmes

04.66.76.73.45
04.66.76.73.46
Autres renseignements Tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h.

nous
contacter




Un haut lieu de la culture scientifique

Quand en 1770, Jean-François Séguier, savant nîmois, revient vivre à Nîmes après un long et fructueux périple en Europe, il est loin d’imaginer que, de ses collections naîtrait un des plus riches muséums français. Inauguré en 1895, le Muséum de Nîmes, premier muséum du Languedoc, se classe au 6e rang national pour la richesse de ses collections. 
Installé autour d’un cloître et d’une chapelle classée du XVIIe siècle, il couvre tous les domaines des sciences de la Nature et certains secteurs des sciences de l’Homme. Dans l’attente d’une totale rénovation, seules trois thématiques sont présentées au public : la préhistoire, l’ethnographie à l’aune des années trente et la zoologie. 
La Galerie du muséum, salle d'expositions temporaires, permet d'aborder des questions scientifiques d'actualité s'appuyant sur les riches collections du musée. 

Aujourd’hui, le Muséum de Nîmes regroupe deux entités : le musée d’Histoire naturelle, le planétarium. Les expositions temporaires et les nombreux ateliers scientifiques font du site nîmois un haut lieu de la culture scientifique régionale.

L'exposition temporaire : Forêts

L'exposition temporaire : Forêts

C’est un parcours à travers les différentes forêts du monde pour mieux connaître ces écosystèmes vivants où les arbres, la faune, les bactéries, les champignons vivent en étroite relation. L’espèce humaine, depuis son origine, en a tiré profit : gibier, baies, bois pour se chauffer, pour s’abriter…
En déambulant dans l’exposition, chacun pourra découvrir la faune spécifique à chaque type de forêt, du Cerf d’Europe au Jaguar en passant par le Grand Duc ou le Ouistiti argenté ; mais aussi comment la forêt respire, comment elle rejette le jour plus d’oxygène qu’elle n’en consomme…
Aujourd’hui, notre espèce se met elle même en danger en détruisant les forêts pourtant indispensables à l’équilibre de la planète, à la conservation de la biodiversité ou à la survie des derniers peuples de la forêt.

Du 4 juillet au 18 novembre 2018.
Galerie Jules Salles - Bd Amiral Courbet
Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.
Entrée : 5 €
Gratuit le 1er dimanche de chaque mois
Gratuit pour les moins de 18 ans, détenteur du Pass Senior, personnes handicapées...
Accessible aux personnes à mobilité réduite

 

 

Les expositions permanentes

Les expositions permanentes

Imposant de par sa stature impressionnante, Maurice, Girafe mâle du Niger, souhaite, à l’entrée du Muséum, la bienvenue aux visiteurs. Il ouvre la voie à la découverte des trésors du passé de l’Homme, de la richesse de ses cultures et rappelle que la diversité du monde vivant reste tributaire des actions humaines…

L’art de nos ancêtres
Dressées les unes contre les autres, les statues-menhirs du muséum gardent tout leur mystère : un nez, deux sourcils sculptés dans la pierre suffisent à évoquer un visage. La bouche, quant à elle, reste systématiquement absente, comme si les statues avaient choisi de rester muettes pour toujours. Nous ne connaissons que leur âge - entre 6 500 et 4 000 ans - ce qui en fait les plus vieilles sculptures du Languedoc. Mais le voyage dans le passé ne s’arrête pas là, l’érosion a ménagé dans les calcaires urgoniens du Gard une multitude de grottes dont une cinquantaine fut occupée par l’homme. Le muséum présente un large éventail d’objets découverts dans ces cavités. 
Les deux salles de préhistoire font actuellement l’objet d’un réaménagement en profondeur.

La salle d’ethnographie, le charme des années trente
Au XVIIe, avant Cook et Bougainville, les mers du sud appartenaient encore au mythe. Une visite de la salle d’ethnographie du muséum prouve que le voyage n’a rien perdu de sa magie. 
Avec des étoffes tahitiennes, un collier du Roi Makoko du Congo, une collection de statues gabonnaises ou une série d’instruments de musique africaine : c’est une véritable rencontre avec des arts et des cultures façonnés au cours des millénaires. La présentation inchangée* depuis des dizaines d’années laisse deviner les idées dominantes de l’époque coloniale.
*L’exposition date des années trente. 

 

La salle de zoologie sous l’angle de la classification phylogénétique

Avec quelque 500 spécimens la salle de zoologie du Muséum de Nîmes est un lieu d’émerveillement et de découverte. Les vitrines sont aujourd’hui réaménagées pour offrir aux visiteurs un cheminement basé sur la classification phylogénétique. Regroupés par ordre, les animaux naturalisés permettront de mieux comprendre la Théorie de l’évolution et les bases de la classification. Nouvel étiquetage, nouveaux modules, nouveaux panneaux n’altèrent en rien le côté fin XIXe siècle de la salle mais rendent plus accessible la découverte de principes scientifiques actuels. L’impressionnant tigre de Sibérie, l’Elan du Canada ou l’Ours blanc continueront d’étonner les visiteurs…

  

Tarifs de l'entrée :

5 € tarif plein

3 € tarif réduit

 

 

Le p'tit Naturaliste

Le p'tit Naturaliste

Un mercredi par mois, le Muséum d’Histoire naturelle propose un atelier scientifique aux enfants de plus de 7 ans. Il s’adresse aux passionnés comme aux petits curieux. Les ateliers invitent à un voyage ludique au cœur des sciences naturelles.

 

3 octobre.  A chaque climat sa forêt - Museum
Parcourons les forêts de la planète à la recherche des animaux les plus extraordinaires. Ils nous révèleront leurs secrets et les menaces qui pèsent sur leur précieux habitats. Une aventure à vivre en jeu de rôle.

Attention le P'tit naturaliste de Novembre change de date, il aura lieu le 14 novembre au lieu du 7 novembre.

14 novembre.  Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

5 décembre.  Nos amis les mouches - Museum
Elles hantent les lieux sombres et malodorants. Elles côtoient la mort et la décomposition. Elles vous effraient, vous harcellent, vous sucent le sang... mais on ne vous a pas tout dit sur les mouches et autre diptères

9 janvier.  Les secrets de Maître Renard - Museum
Le Renard roux est un animal discret. Même s'il nous est familier, il garde secret ses mœurs. Jouons et menons l'enquête pour mieux connaitre cet animal si rusé.

6 février.  Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

13 mars.  Nature toxique - Museum
Si la nature nous régale de fruits délicieux, elle fabrique également de dangereux poisons. Faisons ensemble le tri et jouons avec les plantes et les couleurs pour éviter une intoxication de fausses rumeurs.
3 avril  Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

15 mai.  Des bouteilles à la mer - Museum
Le plastique se retrouve partout aujourd'hui, de l'antarctique, à l'estomac des goélands, du sommet des montagnes aux cellules de notre corps. Soyons sensibilisé à ce problème planétaire et apprenons à préserver les espèces.

5 juin.  Souris qui es-tu ? - Museum
A travers les collections du Muséum, nous vous proposons de découvrir la famille des rongeurs en compagnie de Melle Zaza une souris jamais contente.


* Programme sous réserve de modification

Pour télécharger le flyer, cliquez ici

Pour les 7-12 ans
De 14h à 16h. Participation : 5 €
Inscription obligatoire au 04 66 76 73 45

 

 

Les ateliers scientifiques pour les scolaires

Les ateliers scientifiques pour les scolaires

Le service pédagogique, un partenaire privilégié

Le Muséum est un outil pédagogique de culture scientifique. Il assure une mission de diffusion des connaissances sur l’Homme, la Nature, l’Univers et leurs inter-relations. Le service pédagogique du Muséum de Nîmes est composé d'animateurs spécialisés, il développe cette mission en proposant de nombreux ateliers aux scolaires, de la maternelle à l’université.   
De plus, le service propose sa collaboration aux enseignants pour la préparation d’une visite de classe ; pour l’adaptation d’un atelier à un projet spécifique ; pour la conception et la mise en œuvre d’un projet de classe ou d’un projet d’école. 

Les ateliers pédagogiques du Muséum

+ Les ateliers du Muséum peuvent se compléter avec ceux proposés par l'Ecole de l'ADN : Renseignements et inscription Ecole de l'ADN. Tel : 04 66 67 82 89. Site : www.ecole-adn.fr

Comment s’inscrire

Pour participer à l’un des ateliers, la réservation est indispensable.

Pour les écoles maternelles et élémentaires nîmoises, une nouvelle procédure entre en vigueur pour la rentrée prochaine. Vous trouverez ci-joint tous les éléments pour solliciter un atelier scientifique.

Lettre signée

Règlement intérieur

Demande d'inscription

Pour les collèges, lycées et écoles extérieures à Nîmes, la démarche reste la même que les années précédentes : réservation par téléphone au 04 66 76 73 45 à partir de Septembre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h.

L’accès est payant pour les établissements extérieurs à Nîmes*. 

Une fiche d’accompagnement et la confirmation de réservation sont communiquées trois semaines avant l’atelier. Sur place, une fiche d’évaluation est remise à chaque enseignant avant la fin de l’atelier.

*Sous réserve de modification

Les ateliers scientifiques du Museum

Vous trouverez à télécharger les fiches pédagogiques de chaque atelier en cliquant sur le mot surligné.

LES PLUS JEUNES
Les animaux et leur silhouette petite et moyenne sections
Safari des sens petite et moyenne sections
Avertissement : un seul atelier par classe et par an

PREHISTOIRE

La parure au néolithique CE2/6e
La peinture préhistorique CE2/6e
A la découverte des statues-menhirs CE2/5e
Un village à l’heure néolithique CE2/5e

ZOOLOGIE

La reproduction des animaux CE2/CM2
Les rapaces et leurs proies CE2/collège
Les fourmis CE2/CM2
Les animaux et leurs traces GS/CM2

L’adaptation chez les oiseaux CM2/collège
Classer le vivant CM2/collège
Trivial évolution CM2/Lycée/Université

Milieu humide, milieu vivant CE2/3e

Cycle Garrigue GS/CE1
La faune de la garrigue GS/CE1
Les insectes de la garrigue GS/CE1

Cycle Garrigue CE2/CM2
La faune de la garrigue CE2/CM2
La flore de la garrigue CE2/CM2

< CYCLE GARRIGUE COMPLET POUR 2018/2019 >

Une visite au muséum à partir du primaire

• Visites guidées
L’organisation de visites commentées se fait à la demande des enseignants. Chaque salle d’exposition peut faire l’objet d’un parcours spécifique. La réservation se fait sur la même base que les ateliers. Le déroulement est discuté au préalable avec l’animateur.

• Visites libres
L’accès aux salles d’exposition permanente est gratuit. Il est possible de venir visiter les salles avec sa classe.
L’inscription est cependant obligatoire et ce, pour ne pas perturber les ateliers qui pourraient s’y dérouler.

Visite de la salle de Zoologie en autonomie CP/CM2

(le dossier de la visite en autonomie est à télécharger sur le site, à la rubrique offre éducative - Museum)

Atelier en autonomie
Les enseignants ayant suivi la formation “Classer le vivant” peuvent mener l’animation seul dans la salle de zoologie. Nous mettons à leur disposition le livret d’activités et si besoin, une salle et le matériel, sous réserve d’une inscription préalable.

* Tarif pour les établissements extérieurs à Nîmes :

Visite libre : 1,00 € par élève

Atelier pédagogique : 1,00 € + 1,00 € par élève

Pour les accompagnateurs, la gratuité est appliquée. A partir du collège, il y a gratuité jusqu'à 3 accompagnateurs puis forfait d'1,00 € par personne supplémentaire.

Ce tarif est également appliqué aux établissements d'études supérieures nîmois comme non-nîmois (sauf Ecoles d'Arts Nîmoises).


Muséum
13 bis, Bd Amiral-Courbet
30033 Nîmes Cedex 9
Tel : 04 66 76 73 45
Fax : 04 66 76 73 46
Courriel : museum@ville-nimes.fr

Les collections

Les collections

DE TRES RICHES COLLECTIONS, OUTILS POUR LES CHERCHEURS

Il y a plus de trente ans, la dégradation du bâtiment a contraint le muséum à fermer les galeries du 2e et du 3e étage. Avec les réserves, ce sont les deux tiers des collections qui ne sont plus accessibles au public. Les quelques chiffres qui suivent permettent de mesurer la richesse du musée nîmois : il est classé sixième muséum de France pour cette raison. 
Depuis son ouverture, le muséum accueille régulièrement Démarre le téléchargement du fichierchercheurs et étudiants. La colonie de Martinets noirs qui, tous les ans, investit le site, fait l’objet d’un suivi régulier depuis plusieurs dizaines d'années.

L'ensemble des collections est en cours d'inventaire et de mise à jour.

Quelques collections en chiffres

Mammifères : 470

Oiseaux : 4000

Entomologie : 2472 (boites)
Conchyologie : 10 000
Géologie : 70 000
Ostéologie : 5 000
Ethnographie : 1 500
Préhistoire : 80 000 pièces (300 sites concernés)
Botanique: 108 000
Bibliothèque : 45 000 ouvrages

Au total, les collections du Muséum comptent près de 330 000 pièces.


La bibliothèque est accessible pour des travaux de recherche sur rendez-vous uniquement.
Rens : 04 66 76 73 45
Courriel : museum@ville-nimes.fr

Escapades au Muséum

Escapades au Muséum

Donner à comprendre les découvertes scientifiques actuelles ou les enjeux de la recherche, les questions liées au dérèglement climatique ou la préservation de la biodiversité ; permettre à chacun de se forger une opinion ou tout simplement  aiguiser la curiosité, telles sont les ambitions de notre programme de conférences. Scientifiques, naturalistes, passionné-e-s ont choisi de partager leur savoir, leur questionnement en toute simplicité lors de nos escapades.
Rendez-vous donc chaque troisième jeudi du mois pour un moment ouvert à toutes et tous.

Avertissement : les conférences du 1er trimestre se dérouleront à l’Université de Nîmes - Site des Carmes. A partir de Janvier, elles reprennent à l’Auditorium de Carré d’Art.
Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles. Renseignements au 04 66 76 73 45

Jeudi 20 septembre
Le Cerveau a-t-il un sexe ?  Accueillie par Unîmes

Avec les progrès des connaissances en neurosciences, on serait tenté de croire que les préjugés et les stéréotypes sur les différences entre les sexes ont été balayés. Ce n'est manifestement pas le cas dans la réalité quotidienne. Les discours laissent croire que nos aptitudes et nos personnalités sont programmées dans les cerveaux et immuables.  
Or les recherches en neurobiologie apportent la preuve du contraire. La découverte de la "plasticité cérébrale" est une véritable révolution dans la conception de l'humain. Garçons et filles, éduqués différemment, peuvent montrer des différences de comportement, mais cela ne signifie pas qu'elles étaient inscrites dans le cerveau depuis la naissance. Les schémas stéréotypés ne restent pas figés dans les neurones.

Catherine Vidal, Directrice de recherche honoraire à l’Institut Pasteur de Paris. Ses recherches portent sur les mécanismes fondamentaux du fonctionnement du cerveau en lien avec les maladies neuro-dégénératives. Membre du comité d'Ethique de l'Inserm et co-dirige le groupe "Genre et Recherches en Santé".

18h00. Université de Nîmes - Site des Carmes

Crédit photo © pxhere.com

Jeudi 18 octobre
Les sédiments marins, archives du climat.  Accueillie par Unîmes

Comment s’inscrit le changement climatique actuel dans la variabilité climatique naturelle de la planète ? Il est possible de reconstruire les changements climatiques passés à partir des sédiments marins. Ces études révèlent que le climat terrestre n’est pas stable et qu’il peut réagir à certaines perturbations de manière très rapide. Une meilleure fiabilité des projections climatiques pour les prochaines décennies passe dès lors par la compréhension et la capacité de simuler numériquement les variations naturelles passées du système climatique.

Claire Waelbroeck est spécialiste en paléocéanographie et en paléoclimatologie, directrice de recherche au CNRS et travaille au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE-IPSL) à Gif-sur-Yvette.

18h00. Université de Nîmes - Site des Carmes

© Claire Waelbroeck

 

Jeudi 15 novembre
A-t-il existé, par le passé, plusieurs humanités ? Accueillie par Unîmes

Pour celles et ceux qui acceptent la théorie de l’évolution, l’histoire de la lignée humaine peut paraître assez linéaire depuis il y a près de 7 millions d’années. Mais l’humain est un primate différent de tous les autres car il a réussi à coloniser tous les territoires (et s’est adapté à tous les environnements) grâce à ses productions culturelles.
Lors de cette conférence, nous tenterons d’explorer diverses pistes sur ce qui, au cours de cette histoire, tiendrait plutôt de l’humanisation plutôt que l’hominisation. Ainsi, est-il possible d’identifier des étapes et ou des changements majeurs cognitifs dans cette histoire ? Est-elle aussi linéaire et cumulative que ce que l’on croit ?

Bruno Maureille, docteur en Anthropologie biologique de l’Université Bordeaux 1, est directeur de recherche au CNRS et un paléo-anthropologue biologiste qui mène des recherches sur la lignée néandertalienne, celle des premiers Hommes modernes et sur les comportements des Hommes préhistoriques envers leurs morts.

18h00. Université de Nîmes - Site des Carmes

Crâne de Neandertal (Homo neandertalensis)© DR

Jeudi 20 décembre
Archéologie des migrations.  Accueillie par Unîmes

Depuis l’Antiquité, l’affrontement des riches et des pauvres, de ceux qui possèdent contre ceux qui n’ont rien a été au cœur de la politique. Pendant longtemps, en Occident, la lutte se déroula à l’intérieur des nations, les pauvres hors de l’Occident étant dispersés ou colonisés. Désormais, avec la fin des colonies et la croissance démographique du Sud, les pauvres de l’Occident ne s’opposent plus aux riches, mais craignent de manière largement irrationnelle un afflux des pauvres venus du Sud et ils sont entretenus dans cette peur par certains riches.
La conférence s’attachera à montrer :
1/ la faiblesse actuelle des migrations nettes en Europe (les soldes, c’est-à-dire, les entrées moins les sorties) et l’importance d’une circulation générale des humains
2/ que ce ne sont pas les plus pauvres qui migrent vers l’Europe, mais de plus en plus des personnes éduquées.
3/ comment séparer l’hospitalité de l’installation, donc les migrations d’asile des migrations de travail.
4/ le caractère irréaliste du slogan de l’immigration nulle (étudiants, familles de Français, travailleurs dans des domaines sous tension).
5/ le flou de la notion d’identité nationale.

Hervé Le Bras.  Historien et démographe, directeur d’études à l’EHESS, directeur de recherches émérite à l’INED, chaire « territoires et populations » du Collège d’études mondiales de la FMSH, Fellow de Churchill College (Cambridge). Est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages traitant de la population.

18h00. Université de Nîmes - Site des Carmes

 

 

Jeudi 17 janvier
L’hérédité, l’inné, l’acquis ?... Le fil de la vie.

 

Sous un certain angle, on peut dire que les individus vivants sont des artifices inventés par les gènes pour se reproduire. En effet, le processus évolutif a progressivement sélectionné des informations génétiques "codant" pour la production d’organismes les reproduisant le mieux possible étant données les conditions de milieu en présence. Est-ce à dire que tout être est totalement déterminé par ses gènes ? En réalité, chaque être vivant "interprète" le génome (comme un musicien interprète une partition) en fonction de l’environnement. Cette co-construction induit une complexité qui est au centre de nombreuses recherches mais aussi de nombreuses incompréhensions. Dans ce cadre, que deviennent les notions d’inné et d’acquis ? Et peut-on dépasser les difficultés liées à l’implication des idéologies dans ce domaine ?

 

Pierre-Henri Gouyon. Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, à l'AgroParisTech, à l'ENS et à Sciences Po. Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité – MNHN-CNRS, UMR 7205

 

18h00. Auditorium de Carré d’Art.

© DR

 

 

Jeudi 21 février
Tous entrelacés dans le réseau du vivant : un regard d’évolutionniste sur les Chosmo sapiens

Cela commence par le récit d’une découverte en cours : l’holobionte (collectif d’un hôte et de ses microbes). Cette notion accentue la prise de conscience d’un phénomène très général dans le monde biologique : les organismes sont largement des mosaïques évolutives, formées de parties ayant des origines multiples, et sont rattachés, plutôt qu’à un arbre, à un grand réseau du vivant. Pris dans ce réseau, Homo sapiens est en train de repenser sa nature. Il se découvre Chosmo sapiens, co-construction de gènes humains et de gènes de communautés microbiennes. Cette réalisation induit de multiples défis (en droit, en littérature et en sciences). Certains portent en eux des conséquences épistémiques profondes, en particulier la possibilité d’un élargissement original de la théorie de l’évolution.

 

Eric Bapteste.  Directeur de recherche CNRS à l’Institut de biologie Paris-Seine (IPBS). Il codirige l’équipe Adaptation, intégration, réticulation et évolution à Sorbonne Université, à Paris.


18h00. Auditorium de Carré d’Art.

© DR

21 mars
La recette de beauté de l’univers


Comment imaginer que l'être humain, le système solaire, la Voie lactée et les galaxies soient nés dans un monde qui tend vers toujours plus de désordre ? La beauté est-elle contradictoire avec l'évolution naturelle de l'univers ? Est-elle seulement une création subjective née de notre regard sur le monde ? Aussi troublant que cela puisse paraître l’organisation de la matière en formes de plus en plus complexes répond au besoin de désordre de l’univers. L’histoire de la morphogenèse de l’univers touche aux notions les plus fondamentales, comme celle de l’origine du temps, et nous conduit sur la voie escarpée de la quête de la recette de la vie.

 

David Elbaz. Astrophysicien au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA Saclay), directeur du laboratoire Cosmologie et évolution des galaxies. Ses travaux sur l'univers ont été primés par l’Académie des Sciences (prix Jaffé 2017) et la société américaine d’astronomie (prix Chrétien 2000).

 

18h00. Auditorium de Carré d’Art.

© DR

18 avril
L’arbre en voit de toutes les couleurs

L’arbre est une plante ligneuse pérenne… Tout est dit ou presque ! En effet, l’arbre affiche sa pérennité et sa longévité, traversant les saisons immuable et toujours présent dans nos jardins, nos parcs et forêts, nos villes. Du vert tendre printanier au rougeoiement de l’automne, en passant par le stade dénudé et apparemment mort de l’hiver, l’arbre en voit de toutes les couleurs.
Comment fait-il face aux variations des conditions climatiques liées aux saisons ? Comment s’arme-t-il pour résister à l’hiver et se réveiller au printemps ? Comment fait-il simplement pour être prêt à chaque saison et mesurer ainsi l’écoulement du temps ? Autant de questions de sciences qui intéresseront le jardinier, l’amateur de sciences ou le contemplatif de la nature.      

Catherine Lenne. Chercheuse en physiologie végétale. Maître de conférences à l’université Blaise Pascal de Clermont Ferrand.

18h00. Auditorium de Carré d’Art.

© DR

16 mai
Poissons méduses : la fin d’un mythe

Depuis une trentaine d'années les peuplements des océans changent. Peu à peu les méduses sont devenues plus abondantes, perturbant la vie dans les mers. Les mécanismes qui permettent ces pullulations sont d'abord liés au milieu lui-même : changement climatique, acidification et surpêche. Mais les méduses possèdent des possibilités d'adaptation dans leur cycle de vie qui assurent leur prolifération.

Jacqueline Goy. Attachée scientifique à l'Institut Océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco. Ex-maître de conférences au MNHN. Docteur es Sciences.

18h00. Auditorium de Carré d’Art.

Pelagia noctiluca © Hans Hillewaert/wikicommons

Jeudi 20 juin
Environnement : les causes de l’intranquilité

En novembre 2017, 15 000 chercheurs du monde entier ont de nouveau alerté les autorités politiques sur l’accélération de l’impact de l’Homme sur l'environnement : destructions des écosystèmes, pollution généralisée, dissémination d'espèces, surexploitation des ressources et changement climatique. Quelles sont les dernières observations et les mesures à prendre pour enrayer cette situation ?                                                                             

Gilles Bœuf. Biologiste, professeur à l’université Pierre et Marie Curie, ancien président du Muséum national d’histoire naturelle.

18h00. Auditorium de Carré d’Art.

Crédit photo © pxhere.com

Pour télécharger le programme des Escapades 2018/2019, cliquez ici

 

 

Sorties "sauvages de ma rue"

Sorties "sauvages de ma rue"

Les plantes sauvages profitent du moindre espace pour s’installer, elles sont abondantes en ville (en moyenne 10 espèces par  trottoirs), apprenez à les reconnaitre et participez à l’inventaire national.
 Le Muséum de Nîmes, le Service des Espaces verts de la ville et la Société d’Etude et des Sciences naturelles de Nîmes et du Gard se sont investis dans les sciences participatives citoyennes et vous proposent de les rejoindre.

sauvages

Des sorties botaniques ouvertes à tous, débutants, amateurs ou botanistes, sont organisées. Elles se déroulent dans divers quartiers de la ville. Après la recherche et l’identification des plantes sur le terrain, les observations seront saisies sur le site national, dans une salle du Muséum.
(Vous pouvez ne participer qu’à la sortie sur le terrain).

• Participation : mode d’emploi
Les sorties sont ouvertes à tous (participation gratuite). Elles se déroulent de 9h30 à environ 15h. Le pique-nique est tiré du sac pour ceux qui participent à la saisie.
Inscription préalable au Muséum au 04 66 76 73 45. Le lieu de rendez-vous vous sera alors communiqué.

Les dates

Jeudi 13 septembre - Mardi 25 septembre - Jeudi 11 octobre - Mardi 30 octobre - Jeudi 15 novembre - Mardi 4 décembre - Jeudi 10 janvier - Mardi 12 février - Jeudi 14 mars - Mardi 26 mars - Jeudi 18 avril - Mardi 14 mai - Jeudi 23 mai - Mardi 11 juin - Jeudi 20 juin

Pour télécharger la plaquette, c'est ici

Infos pratiques

Infos pratiques

Afin de proposer une offre attractive permettant de valoriser les expositions, une nouvelle tarification pour l’ensemble des Musées municipaux a été mise en place à partir du 1er mai 2018.

 

  • Tarif plein : 5 €
  • Tarif réduit : 3€

Groupes scolaires, gratuité, réductions...

Plus d'actus sur ce thème...

VIDEO : Picasso. Le temps des conflits 29 octobre 2018 VIDEO : Picasso. Le temps des conflits
Dans le cadre du projet Picasso Méditerranée, à l’initiative du Musée national Picasso-Paris, Carré d’Art – Jean Bousquet reçoit une exposition exceptionnelle du maestro. Picasso. Le temps des conflits présente 37 œuvres de Picasso créées... +
VIDÉO : Que faire pendant les vacances ? 20 octobre 2018 VIDÉO : Que faire pendant les vacances ?
Les différents services de la Ville rivalisent d’idées pour s’amuser durant ces vacances de la Toussaint. Expositions, ateliers, sport, visites guidées… vous sont proposées par l'Office du Tourisme, les Ateliers du patrimoine, les musées, le... +
Trouverez-vous le trésor des Volques caché dans les Arènes ? 16 octobre 2018 Trouverez-vous le trésor des Volques caché dans les Arènes ?
La société Culturespaces, gestionnaire des Arènes, propose à partir du 19 octobre aux visiteurs en groupe de 2 à 5 participants un jeu d'évasion en autonomie, d'une durée maximum de deux heures. Accessible à partir de 12 ans, il s'adresse à tous,... +
Vidéo : à la découverte de l'arbre en ville 12 octobre 2018 Vidéo : à la découverte de l'arbre en ville
Samedi 13 octobre, à 14h30, l'office de tourisme de Nîmes vous propose de suivre une visite guidée intitulée "Comme un arbre en ville". Embellissement, marqueurs de saisons et d’espace dispensant ombre et lumière, peut-on imaginer la... +
VIDÉO : Interview C215 11 octobre 2018 VIDÉO : Interview C215
Jusqu’au 30 novembre, les cultures urbaines sont à la fête au travers l’évènement d’Urbanissime. Le réseau des bibliothèques, le service Valorisation et diffusion des patrimoines et les centres sociaux de la Ville proposent... +
Hommage à Jean Paulhan et à Apollinaire à la bibliothèque 9 octobre 2018 Hommage à Jean Paulhan et à Apollinaire à la bibliothèque
Durant deux mois, la bibliothèque Carré d’Art-Jean Bousquet rend hommage aux deux hommes de lettre célèbres, disparus respectivement il y a cinquante et cent ans, en exposant dans ses vitrines plusieurs documents les concernant et une... +
Bienvenue dans un mois Urbanissime 1 octobre 2018 Bienvenue dans un mois Urbanissime
Du 3 octobre au 30 novembre, la Ville de Nîmes met en valeur les cultures urbaines. Le réseau des bibliothèques, le service Valorisation et diffusion des patrimoines et les centres sociaux de la Ville proposent de les découvrir  dans les... +
Concours "Imaginez votre ville" 26 septembre 2018 Concours "Imaginez votre ville"
Les inscriptions au concours pré-NOGA 2018 sont ouvertes ! +
Feria, journées du patrimoine, musées gratuits : on sort ce week-end 14 septembre 2018 Feria, journées du patrimoine, musées gratuits : on sort ce week-end
Ce week-end, ne cherchez pas un prétexte pour rester chez vous, vous n'en trouverez pas. Voici trois bonnes raisons de venir faire un tour au centre-ville : 1 - La Feria des Vendanges bat son plein sous un soleil radieux : traditions, abrivados,... +
L'Esplanade accueille Toros 13 septembre 2018 L'Esplanade accueille Toros
En pierre, teintée de noire, une statue nommée Toros, de 8 mètres de long et 4 de large, représentant un taureau de combat a été inaugurée ce matin, sur l’Esplanade. Œuvre du sculpteur Georgien contemporain Djoti Bjalava, le Toro, force brute de la... +
Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.